Les Jardins



Le monument Girouard

Pour la description du monument élevé en l′honneur de messire Antoine Girouard, reportons-nous à la description donnée dans le compte-rendu de la réunion générale des anciens en 1878.

L′intervalle entre ce moment [l′arrivée à la réunion] et le dîner fut employé à examiner en détail le parterre, les statues surtout celle de monsieur Girouard, et les trois pièces d′eau avec les fontaines. Ici, nous aimons à laisser la parole au correspondant du Nouveau-Monde.

Nous employons cette récréation à examiner la statue de M. Girouard. M. François C. Van Luppen, artiste belge, bien connu à Montréal, a fait le modèle de cette statue d′après le portrait que le collège possède. Ceux qui ont connu M. Girouard, affirment que ses traits sont fidèlement reproduits. C′est dans les ateliers de la maison Chanteloup, à Montréal, que le fondeur Louis-Georges Hérard coula cette statue de bronze d′après le plâtre de M. Van Luppen. M. Hérard a parfaitement réussi dans une œuvre difficile, et que plusieurs autres avaient refusé d′entreprendre.

Monseigneur Alexandre-Antonin Taché dans son discours a donné à M. Hérard des louanges bien méritées, en faisant remarquer que la première statue en bronze élevée en l′honneur d′un Canadien a été faite par un Canadien-Français. L′assemblée a ratifié par ses applaudissements cet hommage rendu au talent de notre jeune compatriote. C′est M. Hérard qui l′année dernière a fait le modèle de la balustrade en fonte placée sur la tombe de Sir Georges Étienne Cartier, au cimetière de la Côte des Neiges.La statue de M. Girouard mesure sept pieds et trois pouces de hauteur : elle a sept pieds et dix pouces de circonférence à la base, et cinq pieds et dix pouces à la hauteur des épaules. Elle pèse 1187 livres. Le piédestal mesure sept pieds et dix pouces de hauteur ; il est placé sur un terrassement d′environ quatre pieds.

Ce monument, placé au centre du parterre, en face du portique qui orne l′entrée principale du Séminaire, est assurément d’un effet magnifique. La fontaine colossale qui orne la grande pièce d′eau, presqu′au pied de la statue, et les deux autres fontaines plus petites, aux extrémités du parterre sortent des ateliers de Rabjohn, Olmstead et Cie, Hamilton.

Avec son piédestal, la statue a coûté $ 1,600.00 et les fontaines avec les sièges en fonte $ 830.00.

Extrait du compte-rendu de la réunion générale des anciens élèves du Séminaire de Saint-Hyacinthe les 25 et 26 juin 1878, page 112.

 

 

Lors de la réfection des jardins, en 1978, les Anciens du Séminaire ont souscrit leur cote part et ont fait graver les inscriptions sur la colonne du monument.

 

 


À l′été de 1999, la statue de messire Antoine Girouard a été rénovée. Avec les années, la corrosion avait fait son œuvre. À la suite des résultats de l′étude de la compagnie Dolléans inc. art conservation, étude demandée par la Société du patrimoine religieux du diocèse de Saint-Hyacinthe, les administrateurs du Séminaire trouvent important de conserver ce monument et donnent suite aux recommandations de l′étude.

En 2011, pour souligner le deuxième centenaire du Séminaire, la fontaine de 1878 fut rénovée grâce à une souscription auprès des Anciens et le bassin fut complètement refait.

Aussi en 2011, les Chevaliers de Colomb du Québec ont offert au Séminaire un monument en l’honneur de leur fondateur l’abbé Michael McGivney, ancien élève du Séminaire en 1868 - 1869.